Annelise Nguyên

Née en 1973
Vit et travaille dans le Finistère

formation

 

Diplôme des Métiers d’Art, décor architectural-sculpture métal, ENSAAMA, Olivier-de-Serres, Paris.

Licence de soudure aéronautique (TIG) tous métaux.

Expériences professionnelles en fonderie de bronze, chaudronnerie d'art (Fondation Coubertin), soudure, ateliers d'arts plastiques...

expositions 

(sélection)

2019

Cloître de la cathédrale, avec Corinne Cuénot, Tréguier

Chapelle des Paulines, Tréguier (22)

Cactus, Quimper 

2018

Résidence et présentation des recherches, verrerie de La Rochère, Passavant-la-Rochère

La Galerie, Binic-Etables-sur-mer

2017

Centre des Arts, Douarnenez

Galerie Arts Raden, Plogastel-St-Germain

2015

Centre culturel de Landivisiau (exposition personnelle)

2013

Sculp'en Sologne Biennale de sculpture monumentale

2012

Nouvel accent, Nantes, espace Cosmopolis

2011

L'école des filles, Huelgoat

Port-Musée de Douarnenez

2010

Jardin des arts, sculptures monumentales dans le parc d'Ar Milin, Chateaubourg

galerie Au gai sabot, Audierne

2009

galerie Collection, Paris 3ème

phare de l'île Wrac'h, Plouguerneau

2008

chapelle St Yves, Rennes (exposition personnelle)

galerie Lieu-dit, Hédé

CIAC, Pont Aven

2007

galerie Saluden, Quimper

2005

carte blanche jeunes créateurs, Douarnenez

2001

Sculptures en l'île, Andrésy

commandes publiques

commande pour le palais de justice de Quimper

2018

1% artistique, lycée Pierre Guéguen, Concarneau

2017

1% artistique, gymnase "la Cimenterie", Communauté de communes Landerneau-Daoulas

1% artistique, salle St Ernel, Landerneau

2016

1% artistique, espace du Roudour, St Martin des Champs

2014

1% artistique, gymnase Aurégan, Morlaix

2013

Musée des Beaux Arts de Brest (création de mobilier)

1% artistique, ville de Médréac

2012

Port-Musée, ville de Douarnenez (muséographie)

2005/2010

Musée bigouden, ville de Pont l'Abbé

2010

Jardin du théâtre Max Jacob (tonnelles pour la roseraie), ville de Quimper

2009

textes

L’œuvre d’Annelise Nguyên est paradoxale, même si cela semble une évidence pour elle. La force graphique de ses structures filaires, tiges et plats assemblés par de fines soudures, se déploie dans les 3 dimensions pour atteindre une sorte d’apesanteur épurée. Le métal quitte ici sa matérialité et son inertie pour un monde de mouvements fluides et de légèreté.

Un acier féminisé et sensualisé.
Paysages à échelle humaine, les sculptures d’Annelise Nguyên sont aussi des espaces d’accueil : le regard invite facilement le corps à s’y projeter. Sans être ouvertement un banc, l’œuvre «Gulf Stream» incite à s’y lover. « O », grande assise conviviale installée dans l’espace public à Morlaix, fait écho au contexte architectural (un gymnase) et rappelle la circularité d’un stade comme l’élan de la course.
Courbes souples, circonvolutions, flux dynamiques transcrivent la topographie d’un environnement organique minimal, essentialisé.
C’est en invitant à présent le végétal à travers ses pièces que l’artiste cherche à poursuivre cette interpénétration des paysages.

©  Annelise NGUYEN 2018